Geoffrey Oryema

Imprimer

  Le centre Geoffrey Oryema a été ouvert par l’association Hôtel Social 93 le 4 novembre 2016, sur sollicitation de la DRIHL, dans le cadre du dispositif prévu pour l’évacuation du campement de Jaurès-Stalingrad.

Le CA de l’association a validé la proposition de l’équipe de donner le nom de Geoffrey Oryema à la structure. Contacté via les réseaux sociaux, l’artiste a accepté avec enthousiasme ; selon ses propres mots, son propre parcours de réfugié, son propre passage par de tels centres d’hébergement, sont constitutifs de ce qu’il est devenu, de sa musique et il s’est déclaré très honoré de cette initiative.

C’est ainsi que très rapidement l’idée d’organiser l’inauguration du Centre en présence de l’artiste a été émise.

Le 10 mars 2017 a donc eu lieu l’inauguration de la structure en présence des résidents, des bénévoles, des partenaires, des collègues de l’association et de l’équipe.

Geoffrey Oryema a tenu a rencontré dans un premier temps les résidents pour leur apporter son témoignage. Dans un second temps l’inauguration a eu lieu. La soirée s’est ensuite poursuivie au Canal 93, autour d’un apéritif dînatoire et s’est conclue par un concert de Geoffrey Oryema, qui a été très apprécié.

« Si on m’avait dit il y a 40 ans qu’un jour, un centre d’hébergement pour demandeurs d’asile porterait mon nom, je n’y aurais pas cru.

J’ai eu l’immense honneur hier d’inaugurer le Centre Geoffrey Oryema à Bobigny. C’est un centre d’hébergement d’urgence « Migrants » ouvert le 4 novembre 2016 à l’occasion de l’évacuation des campements Jaurès / Stalingrad de Paris. Je n’ai pas de mots assez forts pour exprimer mon émotion. Je suis moi-même passé par là. » (post de Geoffrey Oryema sur facebook au lendemain de la soirée).

Laisser un commentaire